Citations – le commencement

Par défaut

(roulement de tambours)

Pa – ta – tata – TA – TA – TAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAaaaaa aa a

(reprend son souffle)

Je vous annonce en grande première que ce merveilleux blog qui est le mien…

a aujourd’hui atteint…

la 2 500 ième visite !!!!

(2512 pour être exacte…)

(applaudissements)

Merci ! Merci ! MER-CI !

Donc, pour vous remercier, vous mes auteurs amateurs « qui se demandent comment on écrit un roman » préférés, j’ai décidé en votre honneur… de lui refaire une beauté.

ET….

Tenez-vous bien…

Je vous offrirai…

À partir de maintenant…

Juste pour vous…

Des citations d’auteurs publiés, connus ou non, qui éclaireront le chemin obscur de l’art – oh combien difficile et ingrat! – de l’écriture d’un roman (fantastique)!

Bande de chanceux !

Voici sans plus attendre l’inauguration de la section citations que je me ferai d’ailleurs une joie de mettre à jour sur une base ir régulière.

Alors attachez bien votre tuque car voici la première ! (N’hésitez surtout pas à la commenter !)

Laissons donc la parole à l’auteur dont le roman – L’Épée de Shannara – fut le premier ouvrage de fiction de tous les temps à paraître dans la liste des best-sellers du New York Times et ce, pendant 5 mois!

« Je dis à tout le monde que quand je suis coincé et que je cherche des idées ou même quand je veux simplement générer des idées, la meilleure chose à faire est soit de se plonger à l’endroit où l’esprit s’est libéré et de se laisser aller, soit de se mettre dans une situation où il y a de l’eau — les douches sont géniales. Je trouve une tonne d’idées sous la douche. C’est incroyable ! Là-dedans, c’est comme être dans un état de bruit de fond et votre esprit se libère soudainement et vous commencez à suivre toutes les possibilités qui sont dans votre tête. C’est de la vraie magie ! Bien que parfois rien n’arrive du tout et vous devez réessayer plus tard. » Terry Brooks

 

VIVE LES DOUCHES !

Et vous ? Avez-vous une technique particulière pour trouver l’inspiration ?

Publicités

Une réponse "

  1. Trouver l’inspiration peut paraître difficile il est vrai, parfois les mots coulent tous seuls sans effort, mais parfois il faut les provoquer. Il arrive toujours dans la réalisation d’un livre d’avoir des blancs, d’ignorer comment aborder tel ou tel aspect et l’expliquer suffisamment clairement pour que les lecteurs aient la possibilité de comprendre parfaitement ce que vous avez voulu dire, faire passer ses idées et sa façon de voir les choses, voilà pour moi la définition de l’écriture. Il est bon de découvrir de nouvelles manière de voir la vie. Parfois on a des interrogations qui peuvent être résolues rien qu’en lisant un mot, une phrase ou simplement une re-formulation de cette question par quelqu’un d’autre. Or c’est ceci que l’auteur cherche à obtenir : tenir son lecteur en alerte et lui donner envie de lire la suite, il ne faut pas assommer les gens par une intrigue mal formulée ou une histoire dont on est le seul à en comprendre la signification. La difficulté est là. Pour l’inspiration, elle vient toute seule, si ce n’est pas le cas, j’avoue que l’effet de la douche je l’ai moi-même déjà remarqué, c’est fou comme ce petit espace clôt permet à l’imagination de dépasser toutes les frontières. Autrement, je pense qu’une balade en plein air, ou simplement une musique entraînante peut aider. Écrire en musique est très agréable, je ne sais plus m’en passer. Quoi d’autre ? Relire ce que vous avez déjà est une bonne idée également. Chercher des citations sur le sujet peut libérer des idées intéressantes, ou tout simplement, ne pas chercher à forcer les choses. Il m’arrive de laisser mon livre de côté pendant des semaines entières, dans un sens ça m’énerve car j’aimerai tellement y être plongée 24h sur 24, seulement le temps me manque, et puis quand j’essaie de me forcer à écrire l’inspiration me fait souvent défaut malgré mes efforts désespérés pour remédier à cela. Alors je pense qu’il faut simplement attendre que ça vous tombe dessus tout seul. J’appelle cela avoir un « flash », je ne sais pas si vous connaissez, mais c’est le genre de truc qui vous tombe dessus alors que vous venez de vous mettre au lit, ou quand vous devez absolument partir de chez vous pour rejoindre un ami quelque part par exemple, et là, vous essayez de tout retenir et c’est dans une fébrilité presque hystérique que vous vous emparez du premier bout de papier qui passe pour écrire toutes vos idées avant qu’elles ne s’envolent. Ces moments, si vous avez déjà eu la chance d’en connaitre, vous conviendrez aisément avec moi que c’est simplement une sensation merveilleuse, on aurait envie de le crier sous tous les toits, mais d’un autre côté, on le garde jalousement pour nous, c’est notre bien, notre fierté.
    Voilà, voilà, j’espère vous avoir quelque peu aider de par ma propre expérience si limitée je l’avoue, étant simplement une jeune adolescente de 16 ans, lycéenne et surtout une grande rêveuse ! (je m’excuse d’avance pour les fautes d’orthographe)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s