Prenez-vous pour Dieu ! (Créez votre monde)

Par défaut

GNA HA HA HA HA ! JE SUIS DIEU ! Je crée des mondes fabuleux et je les détruis d’une simple pression du doigt. J’invente des monstres d’une laideur repoussante, leur haleine fétide empestant le brocoli pourri. Dans ma grande mansuétude, j’abandonne mes héros dans des contrées dangeureuses où ils doivent mettre la clé à molette dans le pot de fleur pour trouver la sortie…

… Bon, je pense que vous avez compris le principe. En tant qu’écrivain, nous sommes des dieux. Et comme dirait spider-man, « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités… ». Si vous souhaitez écrire un roman de fantasy, il importe de RÉELLEMENT vous prendre pour dieu. Pour ce faire, vous devez créer dans les moindres détails le ou les univers dans lequel vivra votre héros. 

Voici une trentaine de questions auxquelles vous devez répondre en les étoffants le plus possible (Autrement dit, faites chauffer vos neurones ! Mais attention à la surcharge !)  :

1- Y a-t-il plusieurs peuples ? (Ne soyez pas suicidaire. Créez-en un seul pour votre premier roman… Car vous devez répondre et détailler toutes les questions ici présentes pour chacun des peuples que vous inventez)

2- Où se situe votre monde ? (sur une île, un continent, dans un pot de chambre, sur une autre planète, sous l’eau, dans un monde parallèle…)

3- Est-ce qu’une certaine forme de technologie existe ? (Autrement dit, est-ce qu’il y a des toilettes?)  Définissez-la.

4- La science est-elle développée ? (Y a-t-il des scientifiques qui peuvent changer l’or en plomb ?)

5- Comment est la médecine ? (Les médecins sont-ils des charcutiers ou des faiseurs de miracle ?) Et les maladies ?

6- Quel genre d’arts retrouve-t-on ? (Peinture, théâtre, chant, danseurs de claquettes, l’art de s’insulter, etc.)

7- Est-ce qu’il y a de la magie ? Si oui, définissez-la (voir les différents genres de magie – article à venir…)

8- Où est Charlie ? Euh, je veux dire, y a-t-il des lieux secrets ? Des endroits magiques et/ou perdus depuis des temps immémoriaux ?

9- Y a-t-il une malédiction qui pèse sur le monde ? Une énième prophétie ? Pitié, soyez original !

10- Y a-t-il des monstres, des créatures surnaturelles ? Si oui, lesquels ? (licornes, dragons, gorilles géants qui grimpent après les immeubles…)

11- Quels animaux « naturels » pouvons-nous rencontrer?

12- Quel genre d’arbres et de plantes poussent dans votre univers ? Y a-t-il des insectes ?

13- Comment est la température ? Est-ce qu’il y a des saisons ?

14- Décrivez des fêtes spéciales (saisonnières ?) et/ou des foires et/ou des orgies ? (Fête solennelle célébrée en l’honneur de Dionysos ou de Bacchus, synonyme de bacchanale Qu’avez-vous pensé ?)

15- Y a-t-il des dieux ? Nommez-les.

16- Les habitants pratiquent-ils une religion particulière (ou plusieurs) ?

17- Comment fonctionne la politique de votre monde (Qui dirige ? Comment fait-on régner la loi ? Est-elle corrompu ? Y a-t-il des complots qui se trament ? Comment le pays est-il géré ?)

18- Les gens sont-ils évolués ou ignorants ? (Autrement dit, ce sont des femmes ou des hommes ?)

19- Est-ce un monde violent ou pacifiste ? Y a-t-il des conflits ? De vieilles querelles ? (Y a-t-il des mémés croupissantes qui se donnent des coups de sacoche ?)

20- Votre monde possède-t-il une armée ? Définissez l’apparence des soldats, les armes et la hiérarchie.

21- Quelles  armes sont employées par les gens du commun ? (ex.: des frondes) Et par les plus riches ? (ex.: des mitraillettes…)

22- Comment sont les villes ? Et les villages ? Décrivez-les.

23- Quel genre de métiers exercent les habitants ? (Style médiéval ( forgerons, bourreau, ménestrels, etc.) et/ou inventés par vous… (dragonnier, baptistrelle, auror,…) et/ou moderne (policier, informaticien, père noël…)

24- Possèdent-ils des esclaves ? Des animaux domestiques ? (Ex.: poisson rouge, hibou (Harry Potter), loup (Le trône de fer), ….)

25- Comment se coiffent-ils et s’habillent-ils ? (Pas les animaux, les habitants…) Y a-t-il une mode particulière ? 

26- Que mangent-ils ? (Ne répondez pas leurs crottes de nez ! Soyez sérieux !)

27- Comment les gens se déplacent-ils ? (en bateau, à cheval, avec des bottes de 7 lieux, en volant…)

28- Qu’elle est la place de la femme ? (L’homme est-il son esclave ?)

29- À quoi jouent les enfants ? (Inventez un jeu en vous basant sur ceux que vous connaissez déjà)

30- Existe-t-il des chants, des blagues, des légendes, des contes ou des comptines particulières ? Inspirez-vous d’éléments déjà existant en les modifiants (Par exemple: « Combien faut-il d’Orientaux pour aguiser une épée ? Réponse: quatre, un pour tenir l’épée et trois pour faire bouger la meule à aiguiser. » — Yendi: Les aventures de Vlad Taltos, Steven Brust, Folio SF. — Cette « blague » s’inspire de celle des newfies qui doivent changer une ampoule. Combien en faut-il ?)

31- Y a-t-il des lois particulières qui régissent votre monde ? (Ex.: il n’y a pas de gravité, les gens doivent s’attacher pour ne pas s’envoler ou dès qu’un personnage lance un sort, quelqu’un ou quelque chose disparaît quelque part…)

32- Etc.

En répondant aux questions, il ne faut jamais oublier la règle des trois « D »: Détailler, Détailler… et Détailler.

Plus vous imaginerez de détails et plus votre monde deviendra réel. Bien entendu, il n’est pas nécessaire de tout inclure dans votre roman! Un élément, par-ci, par-là, bien intégré à l’action et les lecteurs n’y verront que du feu ! Mais il est primordial de TOUJOURS garder une cohérence et une vraisemblance à votre histoire. Je dirais même que c’est une question de VIE OU DE MORT ! Croyez-moi, si votre roman manque de logique, vous vous ferez lyncher à coup de critiques assassines par des lecteurs en colère… OU PIRE ENCORE ! Ils cesseront tout simplement de lire votre roman! Le drame !

Advertisements

"

  1. Je ne suis qu’en partie d’accord avec toi sur le coup. Je me demande si un écrivain, surtout débutant, arrivera à se défaire de tous ces détails pour ensuite raconter simplement son histoire (qui, elle, est inteporelle, et peut se dérouler a priori n’importe où). Le schéma de pensée classique du tout jeune qui écrit est « Je viens de finir Tolkien. Moi aussi je vais écrire un roman ; bon qu’est-ce qu’il me faut? Une carte, des dieux, une prophétie ; bon j’ai tout ça, en avant, chapitre 1 ». Résultat : tout sauf un roman.

    Je pense que les points 3, 7, 10, 17, 19, 27 et 31 (plus un au choix pour la gourmandise) sont suffisants ; et il vaut mieux les garder un peu vagues, quitte à les préciser et les étoffer en cours de roman. Après quoi, une bonne relecture pour éliminer les contradictions sera bienvenue.

    Mais c’est juste mon impression, c’est peut-être moi qui me trompe 😉

    • Ah ! Le grand débat auquel tous les auteurs de fantasy font face un jour ou l’autre… Est-ce mieux d’être un « worldbuilder » ou non ?

      Dans tous les cas, comme tu sembles le croire toi-même, un minimum de travail est à effectuer avant de commencer à écrire.

      Pour ma part, j’ai pour maxime qu’il vaut mieux trop détailler avant de commencer à écrire que pas assez. Une fois le monde bien établi, c’est plus facile de se concentrer sur l’intrigue et les personnages. Et comme pour le plan du roman, rien n’empêche en cours d’écriture d’ajouter ou de modifier les lois qui régissent l’univers inventé. Alors que si on invente au fur et à mesure, à la toute fin, on risque de devoir retravailler de longs passages pour éliminer les contradictions.

      Bref, deux écoles de pensée ! Ce choix appartient donc à chaque auteur et je considère qu’il n’y a pas réellement de bonne réponse.

      Aussi, il est un point que j’ai oublié de spécifier dans mon article sur lequel tu as si précisément mis le doigt… À l’image des effets spéciaux au cinéma qui doivent mettre en valeur l’intrigue d’un film, l’univers inventé d’un roman DOIT être au service de l’histoire, la transcender et non l’étouffer !

      Il se peut donc que tu aies raison à propos du débutant qui risque d’enterrer son histoire sous trop de détails par manque d’expérience.

      Mais comme dirait Pierre Bottero, « C’est en écrivant que l’on apprend à écrire. » .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s